De ruisseaux en cascades

forpet cascade

Comme il est beau le chant de l’eau sur cette pierre
Du petit clapotis au grondement sévère
Il se fait tour à tour douceur ou bien violence
Eau froide des glaciers et source de jouvence.
Comme est elle est belle cette eau qui dévale
les pentes Saute de-ci , delà , par dessus les rochers
Bouillonnante d’écume ou bien cascade hurlante
Dont l’écho se disperse à travers la vallée.
Comme il est beau ce ruisseau qui chante doucement
Juste un petit murmure à peine un gazouillis
Il recevra bientôt les eaux tourbillonnant
Du torrent qui descend pour mourir en son lit.
Que sont belles ces eaux caressantes ou drues
Elles m’attirent et m’envoûtent par leur limpidité
Leurs chants sont si jolis qu’ils savent m’apaiser
Quand mon âme est au noir et que je suis perdue.
Si je sens que mon cœur joue une triste symphonie
Je prends de la hauteur et je marche longtemps
Je vais laver mes pleurs aux eaux de mes torrents
Et ma peine s’envole , je renais à la vie.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure