Photos de voyage en Amazonie et de singes au Brésil

Voyage de Dorothée

Dorothée, ma collègue, nous rapporte parmi les photos de son voyage au Brésil une scènette de singes prise à Itacaré, dans l’Etat de Bahia.

singes à Itacaré - Bahia

singes à Itacaré – Bahia

20170212_154818 20170212_154828 Screenshot_20170212-194156

Voyage en Amazonie : Daniel et Alice

Daniel et Alice. Il est directeur d’une société d’import export de café à Rio de Janeiro, en plus d’être mon cousin. Elle est passionnée de politique et d’écologie. Tous deux sont amoureux, amoureux aussi de l’Amazonie.  Ils visitent plusieurs états amazoniens ; Acre, Amazonas, Para, Rondonia. Ils vont à la rencontre de projets novateurs, de développement économioque respectueux de l’environnement : artisanat, pisciculture, entre autres.

Témoignage

Notre voyage a été riche principalement par les rencontres et les entretiens que nous avons eu avec les acteurs locaux : des ONGs, des coopératives, les travailleurs du latex, les chefs de communautés traditionnelles.

Voici quelles ont été nos rencontres les plus marquantes :

Cazuza de l’ONG PESACRE, un homme de Rio de Janeiro qui a choisi de vivre dans l’Etat de l’Acre et de travailler auprès des communautés rurales.

Ayru da CARE Brasil qui a participé au processus de mise en œuvre de la politique publique de REDD dans l’Etat de l’Acre.

REDD, sigle pour Réduction des Emissions par la Déforestation et la Dégradation environnementales. C’est un mécanisme qui permet de rémunérer les responsables du maintien de la forêt, sans la déboiser, , et ainsi d’éviter les émissions de gaz à effet de serre conséquence de la déforestation.

Amauri de l’EMBRAPA qui fait des recherches sur le camu-camu, un fruit peu connu, très riche en vitamine C, très apprécié des japonais.

Nilson, le leader des réserves extractives de Chico Mendes qui nous a guidés dans la forêt en nous narrant l’histoire des plantes médicinales de l’Amazonie et le mode de vie des travailleurs du latex.

Le projet RECA dans la région de Nouvelle Californie, presque à la frontière entre l’Etat de l’Acre et l’Etat de Rondonia, formé par un groupe d’agriculteurs descendants d’allemands, qui ont émigré du sud du Brésil pour planter du riz et des haricots noirs en Amazonie. C’était à l’époque où le gouvernement brésilien appuyait la déforestation de la région afin d’attirer des entrepreneurs et des colons. Le riz et les haricots noirs ont poussé sur cette terre, mais il n’y avait pas de route pour assurer leur transport. Ils ont perdu toute leur production et toutes leurs économies, mais n’ont pas renoncé. Aujourd’hui, presque vingt ans plus tard, ils sont là fermes et décidés à planter des systèmes agro forestiers de cultures locales qui ont trouvé leur débouché avec succès.

Joäo Mendes, de COOPFRORA, un descendant d’indien qui souhaite créer une coopérative pour les travailleurs de la région (latex, açai, paille de buriti). Nous avons connu deux de ces travailleurs qui sont grimpés dans un arbre à plus de vingt mètres de hauteur pour cueillir l’açai.

Timoco à Manaus, qui travaille avec des huiles essentielles  et divers projets sur l’açai. C’est un véritable entrepreneur. Son énergie et ses idées nous ont conquis.

Mariana de l’ONG IPE et son mari Marcio, de Manaus, qui développent un travail rural avec les communautés locales et nous ont amenés à les connaître.

Seu Pedrinho et son épouse qui nous ont reçu dans leur maison au bord du fleuve Tapajos, dans une communauté locale de la forêt nationale de Tapajos, la première réserve forestière décrétée par loi au Brésil. Ils nous ont raconté l’histoire du latex et des produits de la région. Quelle hospitalité !

Monsieur Morais dans l’île de Tapajo, caboclo, habitant de l’île, associé à une entreprise de production d’huiles essentielles. Il fut l’un des pionniers  dans la production d’huiles essentielles. Et quel puit de science et d’histoires !

 

Bien des histoires qui dénotent de la différence entre la mentalité du Sud Est (marquée par l’influence de la culture occidentale) et celle des peuples d’Amazonie qui vivent encore de la terre, des arbres, de la pèche et qui vivent au jour le jour. « L’Amazonie est à contre-courant du capitalisme » a résumé Monsieur Morais.

 

Nous gardons en mémoire ces personnes, ces paysages inégalés en beauté, la réserve forestière de Chico Mendes, les eaux de velours noir du Rio Negro, les plages paradisiaques de Alter do Chäo.

VOIR ALBUM PHOTOS ETAT DE L’ACRE – SERINGAL CACHOEIRA

https://picasaweb.google.com/irenedanon99/VoyageEnAmazonieEtatDeLAcreSeringalCachoeira?authuser=0&authkey=Gv1sRgCN2Fl5yH-e36fA&feat=directlinkVOIR

VOIR ALBUM PHOTOS ETAT D’AMAZONAS – HOTEL DA SELVA

https://picasaweb.google.com/irenedanon99/VoyageEnAmazonieEtatDAmazonasHotelDaSelva?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJ6q1sGTkuHPcA&feat=directlink

VOIR ALBUM PHOTOS ETET D’AMAZONAS – MANAUS

https://picasaweb.google.com/irenedanon99/AmazonieEtatDAmazonasMamaus?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKmDy9mhrJSQJA&feat=directlink

 VOIR ALBUM PJOTOS AMAZONIE – ETAT DU PARA – BELEM

https://picasaweb.google.com/irenedanon99/AmmazonieEtatDuParaBelem?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJCEtMP-u7v7qAE&feat=directlink

VOIR ALBUM PHOTOS AMAZONIE – ETAT DU PARA – ILHA DE MARAJO

https://picasaweb.google.com/irenedanon99/AmazonieEtatDuParaIlhaDeMarajo?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKSxoq-uiN3qnQE&feat=directlink

 
De leur voyage, je vous propose en témoignage leurs photos qui font rêver de cet ailleurs extraordinaire qu’est encore l’Amazonie.

Etat de l’Acre – Rio Branco

 Photos de voyage en Amazonie et de singes au Brésil p13000091-300x225

p1310011-300x225

     p1310012-300x225

Seringal Cacnhoeira

 p10100022-300x225

forêt sous la pluie

 

p10100062-300x225

Hamac break

 p1010010-225x300

p1010026-300x225

 

seringal3-300x225

faire le tour de l’arbre

seringal-300x225

faire le tour de l’arbre

seringal2-225x300

p1010021-225x300p1010016-300x225

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure