Les soldats du caoutchouc

Les soldats du caoutchouc sering-300x168

Soldados da Borracha

Les soldats du caoutchouc étaient des gens du nord est du Brésil, venus de différents états, afin d’extraire le latex de l’Amazonie destiné à la machine de guerre des Etats Unis d’Amérique.  Aujourd’hui ils ont plus de 80 ans, malades, aveugles ou dans des chaises roulantes. Parmi tous ceux qui ont croisé le territoire national au début des années 40, sous Getulio Vargas, il en reste à peine 10 %. Les autres sont morts ces dernières décennies ou ont perdu leur vie dans la bataille du caoutchouc, dans les anciens « seringais » de l’Amazonie.. Ils furent victimes des attaques des indiens, de maladies endémiques, ou tués sur commande des propriétaires terriens, d’accidents de travail ou encore d’attaques d’animaux sauvages. On estime qu’environ 35 mille travailleurs du caoutchouc qui ont répondu à la demande pour travailler dans l’effort de guerre ont perdu leur vie, tombant sur le sol amazonien.
Les survivants de cette hécatombe, attendent encore du gouvernement brésilien d’être récompensés pour le travail qu’ils ont réalisé pour leur pays et pour le monde. Les « extrativistes »  qui ont travaillé dans l’Amazonie ont rempli fidèlement les contrats établis par les gouvernements du Brésil et des Etats Unis d’Amérique. Mais les Etats qui ont créé les accords de Washington n’ont pas rempli leurs obligations et à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les soldats du caoutchouc  que l’on avait appelés les considérant comme des symboles de l’effort et de la défense nationales, ont été relégués à l’oubli et à l’abandon dans la forêt amazonienne. Beaucoup d’entre eux ont disparu dans la forêt dense et on ne les a plus jamais revus, d’autres sont morts l’amertune au coeur dû au manque d’engagement du gouvernement brésilien de remplir sa promesse.
Ceux qui sont encore vivants n’ont plus la force et l’énergie qu’ils avaient lorqu’ils entamaient la bataille du caoutchouc, ils sont détruits par la vieillesse et par l’oubli, et ont pour la plupart perdu l’espoir de recevoir quelque chose à la fin de leur vie.

traduction en français d’Irène Danon le 18 septembre 2013

 

Soldados da Borracha foram Nordestinos vindos de vários estados do Nordeste, para extraírem borracha na Amazônia para a máquina de guerra dos E.U.A. estão hoje acima dos 80 anos de idade, muitos doentes, cegos ou em cadeiras de rodas. Do grande efetivo que cruzou o território nacional no início dos anos 40 na era Vargas, restam apenas 10%, os demais já morreram nas décadas que passaram ou perdera…m suas vidas na Batalha da Borracha nos antigos seringais espalhados no Vale Amazônico, vítimas de ataques de índios, doenças endêmicas, mortes encomendadas a mando dos patrões da borracha, acidentes de trabalho e ataques de feras selvagens ou animais peçonhentos. Estima-se que aproximadamente trinta e cinco mil trabalhadores extrativistas que atenderam o chamado para atuar no esforço de guerra tenham perdido suas vidas e tombados no solo amazônico.
Os sobreviventes desse sinistro ossário ainda esperam do estado brasileiro, serem recompensados pelo trabalho que realizaram à nação brasileira e ao mundo. Os extrativistas que trabalharam na Amazônia cumpriram todos os contratos estabelecidos pelos governos do Brasil e os E.U.A. Mas os estados que criaram os Acordos de Washington não cumpriram com suas obrigações e ao final da 2ª Guerra Mundial os Soldados da Borracha que tanto foram lembrados, e considerados símbolos do esforço e defesa nacional, foram relegados ao esquecimento e ao abandono dentro da selva Amazônica. Muitos sumiram mata a dentro e nunca mais foram vistos, outros tantos morreram desgostosos com a amargura no peito provocada pela falta de compromisso do governo brasileiro em assumir o que tinha prometido. Os que ainda vivem não possuem mais o vigor que apresentavam ao iniciarem a Batalha da Borracha, encontram-se nesse momento derrotados pela velhice, pelo esquecimento e desesperançosos em muitos casos em obter alguma recompensa no final de suas vidas.
Mai 2012
SOLDADOS DA BORRACHA – un film de Cesar Garcia Lima

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure