Lutte de Chico Mendes

Posté par izidon le 17 août 2011 à 12:57 | Dans : Editer
En 1985, Chico Mendès crée le Conseil National des Seringueiros (CNS) pour le développement de la forêt. Un premier congrès sera organisé à Brasilia au mois d’octobre et réunira 130 seringueiros, des observateurs des autres régions et pays. Il en résulte la proposition de créer des réserves d’extraction en Amazonie.
Cette proposition permet de soumettre un projet de développement économique
pour étayer leur lutte contre la déforestation. C’est à partir de ce moment-là que la lutte des seringueiros commence à être reconnue dans le monde entier.

Par cette action il souhaite que la déforestation en Amazonie cesse. Le CNS en profite pour prendre de la puissance en liant des liens avec les indiens
de l’Acre. Malgré une mésentente notoire des deux parties depuis des siècles, la situation est telle que les préoccupations sont plus importantes et les coupables (propriétaires terriens, banquiers, groupement d’intérêts) sont à combattre ensemble. L’alliance des seringueiros se fait au début de l’année 1986.

Cette alliance reçoit à ses débuts plus de soutien de l’étranger que du Brésil. Le CNS se rapproche prudemment du syndicat des Travailleurs Ruraux. Ce dernier doit faire face à un nouveau parti:

l’Union Démocratique Rurale (UDR) autrement dit un mouvement d’extrême droite des propriétaires terriens. Son objectif est de détruire le syndicat de Xapuri en s’attaquant aux organisations des seringueiros. Chico Mendès est considéré comme un gêneur et empêche les propriétaires terriens d’avancer.

Chico Mendès, effectue de nombreuses actions, toujours pacifistes, (arrêt des travaux de déforestation sur le terrain…) dont une qui va susciter la colère des propriétaires de terres et donc de l’UDR. Il parvient à convaincre les dirigeants de la banque mondiale de ne pas construire la route BR364 devant relier la capitale d’Acre à celle de Rondonia via la Forêt. Ces dirigeants refusent ainsi le prêt de 60 millions de Dollars pour la construction de cette route. Par cette intervention, Chico Mendès va être très menacé.

Le 22 décembre 1988, le leader écologiste du syndicat des seringueiros est assassiné. Ses meurtriers, Darly Alves et son fils Darcy sont arrêtés et après une instruction prolongée (deux ans), ils sont enfin jugés en 1990. Les peines sont exemplaires: 19 ans pour chacun des deux hommes. C’est une première, car les 1627 assassinats perpétrés auparavant sur les paysans n’ont jamais été punis.

Depuis 1989, l’association de Chico Mendès a été reprise et s’est développée dans le monde en continuant à travailler en Amazonie avec les seringueiros.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure