Parle-moi de bossa nova, de samba et d’amour, emmene-moi en Aamazonie

Samba

O Samba – Au Brésil ce rythme là c’est Le samba

Feitiço da vila de Martinho da Vila

 

 

 

 

Comment est née la samba ? (au Brésil Samba est masculin, on dit « le samba ») Un article de Gabriela Portilho traduit en français par Irène Danon

La samba est née à Bahia au XIXe siècle dans un mélange de rythmes africains. Mais c’est à Rio de Janeiro qu’elle a pris racine et s’est développée, et portant elle était poursuivie, voire interdite. Dans les années 20 par exemple, si on vous prenait en train de danser ou de chanter la samba, vous risquiez fort d’aller taper sur votre tambourin derrière les barreaux. Cela s’explique parce que la samba était liée à la culture noire, mal vue à l’époque. C’est seulement plus tard que la samba est devenue un symbole national, à partir du début des années 40, pendant le gouvernement de Getulio Vargas. Dans cette musique brésilienne l’harmonie est faite par les instruments à cordes, comme le « cavaquinho » (la mandoline brésilienne) et  par la guitare. Le rythme est donné par le « surdo » (gros tambour) et par le « pandeiro » (tambourin). Avec le temps, d’autres instruments comme la flûte, le piano et le saxophone sont venus incorporer la samba, créant de nouveaux styles, faisant d’elle l’une des musiques les plus riches du monde.

La bossa nova

Bossa Nova

Bossa Nova

La Bossa Nova Apparaît en 1958, avec le disque « Chega de Saudade », de Vinícius de Moraes (paroles) et Antônio Carlos Jobim (musique), interprété par João Gilberto.

En 1959, la sortie du film « Orfeu Negro » de Marcel Camus contribue à populariser le style, mais c’est en 1963, avec l’album « Getz & Gilberto » (Stan Getz et João Gilberto) et la chanson « Garota de Ipanema » (the Girl from Ipanema), qu’il conquiert le public du monde entier.

 L’instrument de base de la Bossa Nova est la guitare. Une seule guitare suffit pour jouer une Bossa Nova, la main droite (ou gauche si l’on est gaucher) produisant un rythme syncopé caractéristique.

La petite histoire veut qu’Henri Salvador ait été à l’origine de ce nouveau style musical. Sa chanson « Dans mon île », diffusée au Brésil en 1957 dans un film italien, aurait donné à Tom Jobim l’idée de ralentir la samba et d’y accorder une place plus importante à la mélodie.

Henri Salvador a d’ailleurs été décoré en 2005 de « l’Ordem do Mérito Cultural » (Ordre du Mérite Culturel) par le chanteur et Ministre de la Culture brésilien Gilberto Gil, en présence du Président Luíz Inácio da Silva.

la définition du terme « bossa nova » semble difficile à donner clairement, même pour les linguistes. En portugais, cela veut dire à la fois « nouvelle bosse », « nouveau truc », « nouvelle technique ». C’est ainsi que les créateurs du style le désignaient au début, faute de trouver un terme plus précis pour le nommer. Les années passant, ce nom provisoire est devenu trop familier pour être remplacé, et on l’a définitivement adopté.

En français, il est souvent traduit par « nouvelle vague », ce qui ne colle pas parfaitement à la traduction, mais qui traduit bien l’idée.

Samba em Preludio de Baden Powell par Esperanza Spalding

Couplet 1 Eu sem você Não tenho porquê Porque sem voçê Não sei nem chorar Sou chama sem luz Jardim sem luar Luar sem amor Amor sem se dar

Couplet 2 Eu sem voçê Sou so desamor Um barco sem mar Um campo sem flor Tristeza que vai Tristeza que vem Sem voçê,meu amor eu não sou ninguém

Couplet 3 Ah, que saudade Que vondade de ver renascer nossas vidas Volta, querida Os meus braços precisam dos teus Teus abraços precisam dos meus

Couplet 4 Estou tão sosinho Tenho os olhos cansados de olhar para o além Vem ver a vida Sem voçê meu amor eu não sou ninguém

Couplet 1 Moi sans toi je n’ai plus de raison d’être Car sans toi je ne peux même pas pleurer Je suis une flamme sans lumière un jardin sans clair de lune Un clair de lune sans amour Un amour qui ne se donne pas
Couplet 2 Moi sans toi Je suis seulement désamour (haine) Un bateau sans la mer Un champ sans fleurs Tristesse qui va, Tristesse qui vient Sans toi mon amour je ne suis personne
Couplet 3 Ah, quelle nostalgie! Quelle envie de voir renaître nos vies Reviens chérie Mes bras ont besoin des tiens Tes baisers ont besoin des miens
Couplet 4 Je suis si seul J’ai les yeux fatigués de regarder vers l’au-dela Viens voir la vie Sans toi mon amour je ne suis personne.

Dans le Blog Miquinhos je souhaite vous faire naviguer entre deux ambiances, deux environnements au Brésil, Rio de Janeiro dont je suis originaire et l’Amazonie que j’ai dans mon cœur.

Nous allons voyager sur ce blog, laissons-nous emporter par la vague avec WAVE. Voici  une belle interprétation de la musique de Tom Jobim.

Suivez-moi et remontons maintenant vers le Nord du Brésil pour pénétrer un autre univers. J’ai choisi une musique non pas de l’Amazonie mais sur l’Amazonie. Elle nous emporte vers les eaux, vers la forêt. Elle est tirée du film Amazonia Eterna. Ecoutons-là.

Amazonia Eterna VII

Amagonie

Vis à Vies est une véritable découverte pour moi et parmi des titres qui vibrent comme une voix très claire pour notre humanité, douce et forte pour défendre la planète, il y en a un qui me va droit au coeur : Amagonie. C’est la vie, l’élan, le désir d’aller vers l’Amazonie. C’est la peur, l’appel, le cri pour ne pas détruire l’Amazonie.

Mots-clefs :

Auteur :izidon

mon site est consacré à l'artisanat du Brésil et à des pauses poétiques

Une réponse à “Parle-moi de bossa nova, de samba et d’amour, emmene-moi en Aamazonie”

  1. Anisa
    12 novembre 2014 à 23:48 #

    Chère Irène,
    Je te remercie infiniment pour ta musique généreuse et à fleur de peau qui émeut le coeur, émerveille l’âme! je ne peux plus m’en passer présent! je te promets! :) j’ai installé deezer sur mon ordi au travail, mais sans avoir installer adobe photosphop, alors cela ne fonctionne pas encore. je l’écoute maintenant dès que je rentre chez moi. :) la première chanson ‘Rio’ me convient très bien à mon goût, à mon état, à mes émotions, je la trouve riche, douce, profonde, émerveillante, et surtout très intime! :) j’invente des mots en écoutant ta musique ! (mais j’ai vu que dans les publicités, ils en abusent de leur créativité et inventivité..comme ‘splendissante’ si je me rappelle bien depuis ce matin. je me donne aussi le droit d’inventer des mots… mui obrigada mia Amiga! bisous

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure