Au Cinéma le Nouveau Latina, 20 rue du Temple – Paris

capitaes da areia

STAND MIQUINHOS

Si vous ne connaissez pas le Cinéma Le Nouveau Latina, je vous propose d’aller y faire un tour. Situé au coeur du Marais, ce cinéma d’art et d’essai a le charme des salles d’antan. Au premier étage, le salon rouge, est un espace culturel agréable et convivial avec son salon de thé, une librairie, de nombreux DVD. Les petits gâteaux ou les tartes salées proposés sont maison. Laura et Marie vous accueillent avec beaucoup de sympathie.

Le stand MIQUINHOS était présent au premier étage du Nouveau Latina pendant la période du 14ème Festival de cinéma brésilien, du 09 au 22 mai 2012.  

A l’ouverture du Festival, un film magnifique et humain de Cecilia Amado, la petite fille de l’écrivain brésilien Jorge Amado

CAPITAINES DES SABLES
Brésil 2011. Réal.: Cecília Amado. 96 minutes. Couleur. VOSF

Titre original: Capitães da Areia

Scénario: Cecília Amado, Hilton Lacerda
Montage: Eduardo Hartung
Photographie: Guy Gonçalves, ABC
Son: George Saldanha
Producteur: Bruno Stropianna, Cecília Amado
Production: Lagoa Cultural, Maga Filmes
Avec: Jean Luis Amorim, Ana Graciela, Robério Lima, Paulo Abade, Israel Gouvêia de Souza, Jordan Mateus, Ana Cecília Costa.

Synopsis:

Dans un coin abandonné et désert des entrepôts de Salvador, grand port brésilien, vivent en marge de la société de nombreux gamins surnommés les « Capitaines des Sables ». Vêtus de guenilles, sales, jurant et fumant des mégots, ils sont en vérité les maîtres de la ville, ceux qui la connaissent totalement, ceux qui l’aiment, ses poètes. Ils volent, participent à toutes sortes de mauvais coups, si habilement, que la police ne peut jamais leur mettre la main dessus. Leur chef s’appelle Pedro Bala, ses lieutenants : le Professeur (parce qu’il aime lire), le Chat, Dora, etc. Ce film raconte l’existence mouvementée, dramatique et poétique à la fois, de cette bande de petits voyous, dont l’innocence et le charme enfantins se mêlent à la ruse et l’audace des adultes, des caractères dépeints parfaitement par le roman de Jorge Amado.

Au Cinéma le Nouveau Latina, 20 rue du Temple - Paris  dans Amazonie capitaes-d
Festival:

Festival International de Rio 2011

Biographie de la réalisatrice:

Cecília Amado, petite fille de Jorge Amado, est née en 1976 à Rio de Janeiro. Elle commence sa carrière cinématographique en 1995 en faisant ses armes dans les plateaux de grandes productions comme Quatre jours en septembre (O que é isso Companheiro?) de Bruno Barreto et Guerre de Canudos de Sergio Rezende. Ces dix dernières années, Cecília Amado a travaillé au cinéma et à la télévision en tant qu’assistante de direction des films Onde anda você (2004) et Batismo de Sangue (2006) ainsi que de la série Cité des hommes

Histoire du Nouveau Latina

Le Nouveau Latina est un cinéma d’art et d’essai d’un dynamisme hallucinant. Il propose constamment festivals, cycles, rencontres ou hommages. Ainsi, en juin, l’équipe du Nouveau Latina organise une rencontre-débat avec le réalisateur des Sœurs Quispe, une Masterclass avec Denis Lavant, deux séances spéciales de L’homme qui rit, la 10e édition du Festival Nouveaux cinémas (courts-métrages), un festival des cultures juives et enfin le premier festival du Film de fesses ! En juillet, il accueillera des projections du Festival Paris Cinéma.

Très appréciée des cinéphiles, située au cœur du Marais, à deux pas de l’Hôtel de Ville et du Centre Pompidou, cette salle est dotée d’une belle et longue histoire. Créée en 1913 sous le nom de Cinéma de l’Hôtel de Ville (construite sur l’emplacement d’un ancien bureau de la gabelle du XVIIe siècle), c’est un des premiers cinémas muets de Paris, avec 700 places et un balcon. Le cinéma ferme pendant la Seconde Guerre mondiale et dans les années 60, une nouvelle salle d’exclusivité ouvre ses portes, consacrée aux films d’auteur, avec un bowling, une galerie d’exposition et un bar. En 1974 le bowling disparaît, il est remplacé par 2 salles de projection supplémentaires.

En 1984, le cinéma se prénomme désormais Le Latina. Il devient un lieu consacré exclusivement aux films du monde latin (Italie, Espagne, Amérique latine) et réputé pour l’exercice de la danse : le tango et la salsa.

En 2008, il est repris par le duo Vincent Paul-Boncour et Jean-Pierre Gardelli, directeurs des sociétés de distribution Carlotta Films et Bodega Films. Rebaptisé Le Nouveau Latina, le cinéma perpétue l’histoire du Latina et l’univers du cinéma latin, tout en élargissant la programmation au reste du monde avec des films de patrimoine, des sorties nationales, des films de fiction, des documentaires, des films pour le jeune public… Le tout en V.O. Le Nouveau Latina est composé de deux salles : la salle Buñuel (180 places) et la salle Rossellini (60 places). A l’étage du cinéma, le Salon Rouge, un espace atypique et cosy dédié au 7e art avec salon de thé et librairie.

Finissons sur une note musicale tirée du film Orfeu Negro, son d’hier et de toujours qui fait le soleil se lever.

 

Mots-clefs :,

Auteur :izidon

mon site est consacré à l'artisanat du Brésil et à des pauses poétiques

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure