Les paréos de Rio

Pain de Sucre Rio
paréos dans le vent

Tissus dans le vent – Nordeste brésilien – photo de Lucia Danon

 

Miquinhos a sélectionné les plus beaux paréos de Rio de Janeiro. Pratiques, légers, aux motifs colorés, ils vous habilleront à la plage comme à la campagne ou à la maison. A Rio il se porte noué en taille basse. Il se range facilement dans le sac sans prendre de place. Il sèche en un instant. Le dimanche sur les plages de Rio on voit des centaines de paréos posés sur le sable pour s’y allonger.

Le paréo a bien des usages, on peut l’emmener partout, il sert à se couvrir, à se protéger du soleil, à bronzer, il sert de nappe au pique nique, il décore et vous orne de ses couleurs.

Mon amie Nora s’est prêtée au jeu des photos par une belle après midi ensoleillée de septembre à la campagne. Elle se couvre, elle s’enroule, elle s’habille d’un paréo de Rio de Janeiro avec grâce et féminité.

Les paréos de Rio dans couleurs Nora1-225x300

paréo brésilien

Nora21-225x300 diaporama dans paréos brésiliens

paréo brésilien

Nora31-225x300 paréos brésiliens dans Rio de Janeiro

paréo brésilien

En voici quelques uns parmi lesquels vous pourrez choisir celui qui vous tente. Pour commander votre paréos envoyez un mail à i.danon@miquinhos.com.

Et pour retrouver tous les paréos disponibles, rendez-vous sur le site

https://www.etsy.com/fr/shop/Miquinhos

img0924.jpgimg0919.jpgimg0918.jpgimg0915.jpgimg0914.jpgimg0913.jpgimg0912.jpgimg0929.jpgimg0911.jpgimg16381.jpgimg1664.jpgimg1665.jpgimg1656.jpgimg1657.jpgimg1658.jpgimg1659.jpgimg1660.jpgimg1646.jpgimg1648.jpgimg1650.jpgimg1652.jpgimg1653.jpgimg1662.jpgimg1666.jpg

Quelles sont les origines du paréo ?

Le paréo trouve son origine en Polynésie. Avant de devenir l’accessoire des baigneuses, il était porté aussi bien par les hommes que par les femmes. Les Polynésiens s’en servaient comme pagne, tandis que les femmes utilisaient des nouages plus élaborés pour se couvrir le corps.

A l’origine, cet accessoire était fabriqué à partir d’écorces d’arbre battues et était appelé « tapa ». Quand les Européens introduisirent le tissage en Polynésie, cet accessoire prit le nom de « pāreu », le nom tahitien qui a donné le mot « paréo ».

Ce sont les portraits de vahinés de Paul Gauguin qui ont fait connaître ce tissu coloré en Occident. Les premiers paréos y ont été importés dès les années 1930 et ont connu le succès que l’on sait en tant que vêtements de plage.

Quels sont les différents types de paréo ?

En Polynésie française, certains paréos sont aujourd’hui encore peints à la main. A Tahiti, le paréo désigne généralement une pièce de tissu de deux mètres carrés, teinte de couleurs vives et ornée de motifs fleuris.

Il existe plusieurs types de paréos :
• les paréos à motifs souvent d’inspiration polynésienne (fleurs, fougères)
• les paréos batik teintés à l’aide de cette technique venue d’Afrique (le batik consiste à enduire le tissu d’une couche de cire avant de le teindre pour obtenir un dessin)
• les paréos brodés parfois ornés de sequins.

Comment nouer son paréo ?

Si à première vue un paréo n’est qu’un tissu rectangulaire, il se révèle fort utile sur la plage. Cet accessoire polyvalent permet en effet de créer toutes sortes de vêtements de plage simplement à l’aide de nœuds et sans avoir besoin d’épingle.

Plié en deux et enroulé autour de la taille, il offre une ravissante jupe de plage idéale pour cacher ses hanches.

Il existe par ailleurs plusieurs façons de nouer ce tissu pour créer une robe paréo :
• façon robe bustier : placez le paréo dans votre dos, passez les deux pans sous vos bras et nouez-les sur le côté
• façon robe dos nu : placez le paréo dans votre dos, ramenez les pans devant vous, croisez-les sur le devant puis nouez les coins derrière la nuque
• façon robe asymétrique : enfilez le paréo sur un côté, croisez les deux pans au niveau de l’aisselle opposée puis nouez-les sur l’épaule.

Auteur :   |   Date de création : 23/07/2012

nouer le paréo

nouer le paréo

nouer le paréo

nouer le paréo

nouer le paréo

nouer le paréo

le paréo

le paréo

Et maintenant qu’allons nous faire ?

Maintenant que vous avez choisi un joli paréo, que vous savez le nouer à votre taille, je vous propose d’aller sur la plage d’Ipanema, chantée il y a plus de 50 ans  par  Antonio Carlos Jobim et Vinicius de Moraes avec  « Garota de Ipanema ».

Couplet 1
Olha que coisa mais linda
Mais cheia de graça
E ela menina
que vem e que passa
Num doce balanço
caminho do mar

Couplet 2
Moça do corpo dourado
Do sol de Ipanema
O seu balançado é mais
que um poema
E a coisa mais linda
que eu ja vi passar

Pont
Ah’ porque estou tão sozinho
Ah’ porque tudo é tão triste
Ah’ a beleza que existe
A beleza que não é
so minha
Que também passa sozinha

Couplet 3
Ah’ se ela soubesse
Que quando ela passa
O mundo sorrindo
se enche de graça
E fica mais lindo
por causa do amor

Couplet 1
Regarde, quelle chose plus belle
Plus remplie de grâçe
Que cette fille
qui vient et qui passe
Dans un doux balancement,
sur le chemin de la mer

Couplet 2
Jeune fille au corps doré
Par le soleil d’Ipanema
Son balancement est plus
qu’un poème
C’est la chose la plus belle
que j’ai vu passer

Pont
Ah, pourquoi je suis si seul
Ah, pourquoi tout est si triste
Ah,la beauté qui existe
La beauté qui n’est pas
seulement mienne
Qui passe aussi seule.

Couplet 3
Ah, si elle savait
Que quand elle passe
Le monde entier
se remplit de grâçe
Et devient plus beau
grâce à l’amour.

Garota de Ipanema instrumental par Baden Powell

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

coucher de soleil à Ipanema

 

 

 

Mots-clefs :,

Auteur :izidon

mon site est consacré à l'artisanat du Brésil et à des pauses poétiques

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Deux ans au soleil |
Ragman en voyage |
Le pays des neiges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au bout du monde
| un an au pays des tacos
| A Canadian Adventure